CONTEXTE POUR LES DÉTENTEURS DE CAPRINS

Acheter et introduire des chèvres, jeunes ou adultes, induit toujours un risque sanitaire pour le cheptel. Il s’agit de le minimiser grâce à des investigations en amont de l’introduction et/ou des mesures de prévention à définir en fonction des maladies que l’on souhaite éviter d’introduire.

Aujourd’hui, contrairement aux bovins, il n’existe pas de statuts sanitaires ou de méthodes harmonisées pour dépister les principales maladies caprines, hormis pour les maladies réglementées et le CAEV.

L’anticipation  de l’achat doit permettre de choisir des caprins jeunes et provenant d’un seul élevage dont l’état sanitaire apparait favorable ou compatible, suite à un ensemble d’investigations à la fois chez le vendeur et chez l’acheteur.

IDENTIFIER LES RISQUES SANITAIRES POUR VOTRE CHEPTEL GRACE A UN NOUVEL OUTIL

Un travail a été initié pour accompagner les éleveurs dans ces investigations par le réseau GDS et partenaires.

Dans un premier temps, il est proposé à tout détenteur de caprins de répondre à un questionnaire dans le cadre du “Guide des achats” élaboré en région Poitou-Charentes avec l’appui de l’OMACAP (animation GDS Poitou-Charentes). Des fiches apportent ensuite des recommandations générales et spécifiques pour se protéger de 5 maladies (Mycoplasmoses, Paratuberculose, Fièvre Q, CAEV et Chlamydiose).

Dans un second temps, ce premier outil proposé sera consolidé et harmonisé dans le cadre d’une groupe de travail animé par GDSFrance.

Ce questionnaire sera prochainement en ligne sur le site : http://sante-chevres.fr/

 

PLUS D’INFOS:

Diaporama enquête acheteurs caprins en Poitou-Charentes et mise en place du Guide : Participation CAPRINOV 2016 – 2017-11-27-Achats-Nicolas_Ehrhardt_Journee_UMT_OMACAP

——————–

Source : Institut de l’élevage.