LE VARROA : une action collective face à ce Fléau !

Apiculteurs, affichons notre mobilisation contre le varroa !

 

Le varroa est un fléau. Sa nuisibilité résidant pour l’essentiel dans son mode d’alimentation (absorption de l’hémolymphe des abeilles, sur larves et adultes) et son rôle de vecteur viral, favorisant l’infection par certains virus tels que le virus des ailes déformées (DWV).

Le premier comptage participatif varroa national a été initié en Mai 2017 par GDS France. Il porte sur plus de 750 colonies (voir résultats actuels :varroa aout 2017), réparties sur toute la France. En réalité,  les comptages réalisés ce printemps portent évidemment sur un effectif beaucoup plus large, puisque nombre d’apiculteurs parmi les 50 000 de notre territoire ont acquis cette habitude d’évaluer leur infestation.

Pourquoi vouloir une dynamique collective de comptage et synthétiser ces données ?  Il s’agit là d’un événement fort de la lutte collective contre l’acarien, en vue de sensibiliser tous les apiculteurs à la réalité de la présence du Varroa et donc à l’importance du comptage. Il nous faut donc afficher la mobilisation de tous !

 

Comptages avant traitement, comptages après traitement, comptages de printemps.

Le programme de lutte, engagé via les FRGDS reconnues Organisme à Vocation Sanitaire multi-espèces proposera, et cela dès cet été, la participation de tous les apiculteurs  à 3 comptages : comptages avant traitement, comptages après traitement, comptages de printemps.

A chacune de ces périodes clés, l’évaluation de l’infestation des colonies est essentielle car chacun peut agir par une intervention selon son niveau d’infestation.

A quel niveau de pression parasitaire les colonies sont-elles confrontées? Sont-elles en danger ? Que faire ?  Autant de questions dont les éléments de réponses éventuels doivent être partagés entre tous les apiculteurs et avec les spécialistes apicoles locaux et régionaux !

 

Le varroa est une menace pour l’apiculture française dont l’implication est encore souvent sous-estimée.

 

Rendez-vous sur le site  https://www.sante-animale.com/apiculture/  et faisons nôtre les propos d’un apiculteur « S’il n’y avait pas eu ces comptages, je ne me serais pas douté d’un tel niveau d’infestation »

Au comptage de printemps 2017, plus de 15 % des colonies étaient identifiées comme nécessitant une intervention rapide pour ne pas compromettre la récolte.

Sources:  GDS 61, FRGDS Poitou-Charentes, GDSFrance.

Fermer le panneau