Actualités Apiculture

Apiculteurs, affichons notre mobilisation contre le varroa !

 

Le varroa est un fléau. Sa nuisibilité résidant pour l’essentiel dans son mode d’alimentation (absorption de l’hémolymphe des abeilles, sur larves et adultes) et son rôle de vecteur viral, favorisant l’infection par certains virus tels que le virus des ailes déformées (DWV).

Le premier comptage participatif varroa national a été initié en Mai 2017 par GDS France. Il porte sur plus de 750 colonies (voir résultats actuels :varroa aout 2017), réparties sur toute la France. En réalité,  les comptages réalisés ce printemps portent évidemment sur un effectif beaucoup plus large, puisque nombre d’apiculteurs parmi les 50 000 de notre territoire ont acquis cette habitude d’évaluer leur infestation.

Pourquoi vouloir une dynamique collective de comptage et synthétiser ces données ?  Il s’agit là d’un événement fort de la lutte collective contre l’acarien, en vue de sensibiliser tous les apiculteurs à la réalité de la présence du Varroa et donc à l’importance du comptage. Il nous faut donc afficher la mobilisation de tous !

 

Comptages avant traitement, comptages après traitement, comptages de printemps.

Le programme de lutte, engagé via les FRGDS reconnues Organisme à Vocation Sanitaire multi-espèces proposera, et cela dès cet été, la participation de tous les apiculteurs  à 3 comptages : comptages avant traitement, comptages après traitement, comptages de printemps.

A chacune de ces périodes clés, l’évaluation de l’infestation des colonies est essentielle car chacun peut agir par une intervention selon son niveau d’infestation.

A quel niveau de pression parasitaire les colonies sont-elles confrontées? Sont-elles en danger ? Que faire ?  Autant de questions dont les éléments de réponses éventuels doivent être partagés entre tous les apiculteurs et avec les spécialistes apicoles locaux et régionaux !

 

Le varroa est une menace pour l’apiculture française dont l’implication est encore souvent sous-estimée.

 

Rendez-vous sur le site  https://www.sante-animale.com/apiculture/  et faisons nôtre les propos d’un apiculteur « S’il n’y avait pas eu ces comptages, je ne me serais pas douté d’un tel niveau d’infestation »

Au comptage de printemps 2017, plus de 15 % des colonies étaient identifiées comme nécessitant une intervention rapide pour ne pas compromettre la récolte.

Sources:  GDS 61, FRGDS Poitou-Charentes, GDSFrance.

A partir du 31 juillet 2017, le Groupement de Défense Sanitaire de la Haute-Garonne change d’adresse :

GDS31

32 rue de Lisieux

31300 TOULOUSE

Les coordonnées téléphoniques et adresses mail restent inchangées.

 

Pour toute demande de réception des lanières sur Toulouse,

vous pouvez venir les récupérer dans nos locaux

entre le 6 juillet et le 21 juillet :

Groupement de Défense Sanitaire du 31

61, allée de Brienne 31069 TOULOUSE

Tél: 05 61 10 43 14

à partir du 21 juillet :

Groupement de Défense Sanitaire du 31

32 rue de Lisieux, CS90105, 31026 TOULOUSE Cedex 3

Tél: 05 61 10 43 14

A la date du 15 mai 2017, cinq nouveaux foyers d’infestation par le petit coléoptère des ruches (Aethina tumida) ont été détectés en mars et avril 2017 dans la province de Regio Calabria dans le sud de l’Italie.

Ces nouvelles données de surveillance ont conduit à une extension des zones de protection et de surveillance en Calabre.
Elles témoignent d’une persistance de cas dans les zones infestées et montrent que le petit coléoptère des ruches reste présent dans l’environnement.

Source et infos complémentaires : https://www.plateforme-esa.fr/article/petit-coleoptere-des-ruches-point-de-situation-en-italie-au-15052017

 

 

 

semaine varroa

Lien : https://www.sante-animale.com/apiculture/ et gdsa31.fr (site en travaux)

Document : Affiche GDSF semaine de comptage Varroa

Afin de rendre plus aisée la gestion des stocks, une commande groupée d’anti varroa est ouverte jusqu’au 1 mai 2017. Passé ce délai, les tarifs appliqués seront augmentés.

Produits proposés:

  • APIVAR nd: Au vue des nombreuses demandes très tardives de cette année, il paraît certain que beaucoup traitent vraiment trop tard avec les  lanières Apivar ND. Ces dernières fonctionnent par contact entre les abeilles et la lanière, ce qui rend totalement inefficace l’utilisation de cette présentation lorsque la grappe hivernale est formée. De plus un traitement trop tardif avec un médicament longue action ne permet pas la production d’abeilles d’hiver suffisamment saines pour espérer un bon hivernage. En conséquence, il ne sera plus délivré d’ApivarND après le 15 septembre. D’autres traitements seront bien sûr à votre disposition.
  • APIBIOXAL nd: Cette année un nouveau produit sera disponible: l’APIBIOXAL ND. Il s’agit d’une préparation à base d’acide oxalique, utilisable hors couvain (décembre/janvier). Nous rappelons que dans la mesure où ce médicament avec AMM existe, toute autre forme d’utilisation d’acide oxalique est désormais interdite en apiculture. Ce médicament étant utilisable en hiver les commandes sont possibles toute l’année.
  • Apilife nd et Apiguard nd : Seuls restent comme médicaments à base de thymol et utilisables en apiculture biologique l’ApilifeND var et l’Apiguard ND Ce dernier ne peut être distribué par voie postale et sera donc à retirer directement au GDS31 à Toulouse.
  • Attention : la fabrication du Thymovar Nd est arrêtée par le laboratoire.

 

– Télchargez le bon de commande 2017 : bon de commande FEVRIER 2017

– Bulletin d’information février 2017 du GDSA31: (Bulletin d’info f_351vrier 2017-1)

– Bulletin d’adhésion 2017 GDSA31 : ADHESION GDSA 31

 

 Plus d’informations : gdsa31.fr // GDS31-service apiculture : 05 61 10 43 14

 

 

LE GDS 31 organise son Assemblée Générale le jeudi 23 mars 2017 à Carbonne.

(Salle Laveran, 68 rue de l’église)


Ordre du jour :

  • 9h30-10h : Accueil
  • 10h-12h30 : AG

► Renouvellement des administrateurs et approbation   des comptes

► Bilan de l’activité 2016 et perspectives 2017

► Sujets d’actualité :

– Nouvel arrêté IBR : incidence sur les élevages du 3

– La BVD : caractéristiques et plans d’élimination

  • 12h30-13h30 : Apéritif buffet offert

AG GDS31 2017

Le bac jaune : rappels

L’arrêté ministériel du 14 octobre 2011 (J.O. du 27/10/2011) a considérablement simplifié les règles de prise en charge et de stockage des déchets de soins des éleveurs par les vétérinaires. Les bacs jaunes peuvent être gardés 3 mois dans l’exploitation. Le poids des bacs pleins ne doit pas dépasser 15kg.


Ou se procurer un nouveau bac jaune?

Pour obtenir un bac jaune, vous devez vous signaler auprès du GDS31. Ensuite, vous pouvez vous rendre auprès d’un des lieux de récupération de bacs jaunes :LISTING DES LIEUX DE RECUPERATION DES BACS JAUNES DEPARTEMENT 31

Un bon de prise en charge de départ doit être signé entre vous et la personne en charge de la délivrance du bac, une copie sera adressée au GDS31. Une facturation vous sera envoyée directement par le GDS31 par la suite.


Centres de collecte : limitons les risques sanitaires et faisons perdurer le système en place!

Une fois plein, le bac jaune doit être déposé dans un centre de collecte partenaire du GDS31 : déchetteries de communauté de communes, SIVOM, TRIFYL etc. Liste des partenaires :LISTING CENTRES DE COLLECTE DES BACS JAUNES PARTENAIRES DU GDS31 DEPARTEMENT DE LA HAUTE

Un bon de prise en charge d’arrivée doit être signé entre vous et le centre de collecte, une copie sera adressée au GDS31.

 

Les membres du Conseil d’Administration et le Président du GDSA, Mr Dupuy, organisent l’Assemblée Générale du GDSA 31 pour ses adhérents qui se tiendra :

Samedi 4 mars 2017

à 9 h 00

Salle des fêtes de la Mairie de Mondouzil 31850

 

Les NEWS du GDSA dans le Bulletin d’info ! :(Bulletin d’info f_351vrier 2017-1)

Rendez-vous sur le site : gdsa31.fr

D’après le décret n°2016-1788 du 19/12/16 publié par le Ministère, à parti du 1er avril 2017 la déclaration de cession des antibiotiques par plusieurs corps de métiers est obligatoire.

Cela signifie que les vétérinaires et les pharmaciens auront l’obligation de déclarer chaque mois à l’Etat la délivrance d’antibiotiques à des éleveurs. Ils devront donner divers renseignements dont l’identité de l’élevage en production animale.

Pour en savoir plus :  JO_161221_Declaration_Ventes_Antibio

« Newer PostsOlder Posts »